Forum de débat et de discussion pour les étudiants de Saint Hippolyte
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 résolvons la dette de l'Etat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
deborah
Grand Juriste
Grand Juriste


Féminin
Nombre de messages : 760
Age : 31
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: résolvons la dette de l'Etat   Mar 13 Juin - 22:24

Source AFP:

A la une : France: le gouvernement affiche un budget "vertueux" pour 2007, année électorale


Coupe claire dans les effectifs de fonctionnaires, coup de frein aux dépenses: à un an de la présidentielle, le gouvernement affiche dans son budget 2007 sa "vertu" en matière de gestion des finances publiques, face à un Parti socialiste qu'il taxe de laxisme.

Mardi le ministre de l'Economie Thierry Breton et son ministre délégué au Budget Jean-François Copé ont présenté au Parlement les grandes lignes du volet "dépenses" du prochain budget, arrêté lundi par le Premier ministre Dominique de Villepin.

Un budget avec un "vrai message politique: c'est que ce gouvernement a décidé de s'attaquer au problème de la dette de la France", a commenté Thierry Breton sur Europe 1.

Pour tenir son engagement de ramener l'endettement de plus de 66% du produit intérieur brut actuellement à moins de 60% d'ici 2010, conformément aux exigences européennes, le gouvernement a opté pour la rigueur budgétaire.

Il a notamment décidé de freiner la progression des dépenses de l'Etat, qui sera limitée à +0,8% en 2007, soit un point de moins que l'inflation. C'est un effort supplémentaire par rapport aux années précédentes où le gouvernement s'était fixé une progression des dépenses dans les limites de l'inflation.

Objectif: parvenir à ramener le déficit à 2,5% en 2007 (contre 2,8% prévu cette année), niveau qui permettrait selon Bercy de stabiliser la dette.

A cette fin, le gouvernement s'est aussi attaqué aux effectifs de la fonction publique, en programmant 15.000 suppressions de postes l'an prochain, trois fois plus qu'en 2006 (5.100), alors que quelque 80.000 départs en retraite sont attendus. L'Education nationale est particulièrement touchée, avec environ 7.100 suppressions de postes.

La décision était attendue à droite où l'on avait critiqué l'an dernier la timidité du gouvernement, alors que le président de l'UMP Nicolas Sarkozy estime qu'un départ à la retraite sur deux ne devrait pas être remplacé.

Cette décision ne va pas "remettre en cause la qualité des services rendus aux Français", a affirmé mardi Dominique de Villepin, pour qui "dans certains domaines, il est possible de réaliser des économies et de réduire les effectifs, tout en préservant ou en améliorant la qualité du service public".

A l'arrivée, un budget 2007 contraint par la faible hausse des dépenses (seulement 2,2 milliards d'euros de plus par rapport à 2006) et les engagements en matière fiscale (baisse de l'impôt sur le revenu, de la taxe professionnelle) qui coûteront 6 milliards d'euros l'an prochain.

Mais "c'est parce qu'on est en année électorale qu'on ne doit pas être démagogique", a assuré Jean-François Copé, en attaquant "le programme pharamineux de dépenses nouvelles" du Parti socialiste.

"Le Parti socialiste c'est le parti de la dette" a renchéri Thierry Breton, pour lequel il est "intolérable" de "mettre les dépenses sur le dos des jeunes".

De son côté, le premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande a accusé la droite d'avoir "laissé filer le déficit budgétaire".

"Plutôt que de baisser le nombre de fonctionnaires de manière purement idéologique, le gouvernement ferait mieux de remettre en cause la baisse de l'impôt sur les revenus prévue en 2007", mesure qui coûtera "sept fois plus que ce que vont nous apporter les suppressions de postes de fonctionnaires", a-t-il estimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scagli
Maître Vénéré
Maître Vénéré


Nombre de messages : 2224
Age : 29
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mar 13 Juin - 23:01

Je vois que le droit fiscal et les finances publiques te poursuivent Laughing

Oui donc 15000 fonctionnaires en moins, 8000 dans l'éducation nationale mais 1800 je crois dans les services de gendarmerie.

En gros le schéma : rien ne saire d'apprendre tu finiras en prison de toute façon toi le jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deborah
Grand Juriste
Grand Juriste


Féminin
Nombre de messages : 760
Age : 31
Localisation : paris
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mar 13 Juin - 23:21

lol! ouais je kiffe, ce sont des matières intéressantes, on y voit vraiment les choix politiques (bien plus que dans les discours ou pseudos programmes)

oui réduction des dépenses publiques (rappelons quand même que la réduction de la dette comme du déficit est une préoccupation essentielle pour la droite comme pour la gauche)..alors les gens vous croyez que c'est la solution?

des que mon p******** de partiel de civil sera fini, je posterai qqs chiffres pour mieux comprendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff
Admin / Maître Vénéré
Admin / Maître Vénéré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1132
Age : 31
Localisation : Antony, 92
Année et Groupe : L2G1
Loisirs, Passions : Photographie, politique, informatique, randonnée...
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mar 13 Juin - 23:42

Qu'ils veulent un budget plus serré, c'est pas tellement ce qui me dérange, je débattrais plus tard la dessus, moi ce qui m'avait révolté à une époque, c'est que quand une dépense est demandé à l'Etat, elle met des années à arriver...Je me souviens bien d'un reportage il y a 2 ou 3 ans: un lycée avait demandé des aides pour les sections scientifiques de leur établissement, ils ont attendu 4 ans et ont reçu...de magnifiques microscopes...devenus totalement obsolètes car le programme avait changé, ils avaient alors besoin d'ordinateurs.....Ca n'était pas l'exemple le plus aberrant du reportage, mais ça m'a marqué...L'etat est très rapide pour engranger, mais bizarrement très lent pour débourser...

Maintenant, en ce qui concerne les suppressions de postes, essayons de théoriser tout cela:
Ils enlèvent des profs...Bon, s'ils se servent des économies pour rénover les lycées et éviter les classes de 40 élèves...Mais y'a quand même une question: s'ils enlèvent des profs pour faire des économies, ils ne vont donc pas se resservir des fonds...?

Je comprends plus trop...Mais faut avouer que je suis pas très bon en fiscalité et économie publique.....

_________________
Quand les humains accepteront-ils que toutes les races sont égales en infériorité devant les robots?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogajeff.hautetfort.com
scagli
Maître Vénéré
Maître Vénéré


Nombre de messages : 2224
Age : 29
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mer 14 Juin - 0:20

Bah oui la logique veut que quand on fait des économies c'est qu'on dépense moins que l'année précédente donc oui les économies résultant des non reconductions des emplois de fonctionnaires ne doivent pas etre réinjectées dans d'autres dépenses, de meme qu'il ne doit avoir aucune baisse des revenus donc pas de baisses d'impot ou de taxes à moins de considérer que l'avantage de baisser une imposition entrainerait une recrue d'essence de la consommation entrainant la perception d'une plus grande somme de tva, c'est pareil pour les chomage etc etc mais bon.

Après l'estimation de 2, 2.5 % de croissance, oui mais j'ai envie de dire que maintenant pour avoir une évolution positive de l'économie il faut compter sur 3 % minimum dans notre économie moderne pour etre juste bien, après je pense également que les estimations sont optimistes et nous arriveront à un taux de 1.5 % comme d'habitude, surtout que nous allons arriver dans une année électorale importante en 2007 donc paralysie traditionnelle de l'économie dans l'attente de la nouvelle direction politique après élections.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff
Admin / Maître Vénéré
Admin / Maître Vénéré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1132
Age : 31
Localisation : Antony, 92
Année et Groupe : L2G1
Loisirs, Passions : Photographie, politique, informatique, randonnée...
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mer 14 Juin - 0:27

Oulala...Je sais pas si finalement j'ai vraiment hate d'être en seconde année, moi...On est bien en première année..pas de finances publiques...... Very Happy Very Happy lol!

_________________
Quand les humains accepteront-ils que toutes les races sont égales en infériorité devant les robots?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogajeff.hautetfort.com
scagli
Maître Vénéré
Maître Vénéré


Nombre de messages : 2224
Age : 29
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mer 14 Juin - 0:30

Ah ouais non je me base meme pas sur mes cours de finance publique, mais plus sur mon coté économiste Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin
Co-administrateur
Co-administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 31
Localisation : 94
Année et Groupe : L1 G2
Loisirs, Passions : 20
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mer 14 Juin - 10:43

pourquoi en 1ere année on fait de la merde comme l'histoire des grecs alors qu'il y a des trucs bien plus intéressants Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trystero
Juriste
Juriste


Masculin
Nombre de messages : 587
Age : 32
Localisation : paris
Année et Groupe : L3
Loisirs, Passions : tsss
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mer 14 Juin - 13:49

Citation :
pourquoi en 1ere année on fait de la merde comme l'histoire des grecs

C'est pas de la merde l'histoire des grecs Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Satori
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Age : 31
Localisation : Paris
Année et Groupe : L?
Loisirs, Passions : pong.
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mer 14 Juin - 15:46

scalgi il me semble que ce que tu as cité est loin d'etre automatique, cela ressemble fortement à du Keynes en passant, sauf que ça marche vraiment qu'en économie fermée. Si tu augmentes le pouvoir d'achat des salariés et qu'ils consomment des produit d'importation... tu l'as sec dans l'os car c'est comme si tu investissais, pour aider les autres pays Very Happy.
Il est possible que j'ai mal, ou rien compris à l'histoire si oui, dites le moi Rolling Eyes .

_________________
"Je t'aime bien, parce que tu es tout le contraire du Kitsch. Au royaume du Kitsch, tu serais un monstre. Il n'existe aucun scénario de film américain ou de film russe où tu pourrais être autre chose qu'un cas répugnant."Kundera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin
Co-administrateur
Co-administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 439
Age : 31
Localisation : 94
Année et Groupe : L1 G2
Loisirs, Passions : 20
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Mer 14 Juin - 16:57

Satori a écrit:
scalgi il me semble que ce que tu as cité est loin d'etre automatique, cela ressemble fortement à du Keynes en passant, sauf que ça marche vraiment qu'en économie fermée. Si tu augmentes le pouvoir d'achat des salariés et qu'ils consomment des produit d'importation... tu l'as sec dans l'os car c'est comme si tu investissais, pour aider les autres pays Very Happy.
Il est possible que j'ai mal, ou rien compris à l'histoire si oui, dites le moi Rolling Eyes .

Si les politiques de relances keynesiennes ont échouées à l'arrivé de la gauche au pouvoir dans les années 80, il y avait des raisons que l'on peut résolver aujourd'hui. A mon goût, keynes est loin d'être dépassé par la mondialisation et on est pas obligé d'avoir une politique libérale pour pouvoir vivre dans le monde de l'interdépendance. Malheureusement l'Union Européenne n'a pas l'air d'avoir compris ça et le fait que le gouvernement veuille gerer l'Etat "en bon père de famille" (comme le disait Raffarin) montre qu'ils sont très dépendant de l'idéologie libérale de l'union européenne qui veut qu'on est un dificit budgétaire presque nul. Un Etat qui a un deficit budgétaire assez élevé (je dis pas qu'il doit avoir un véritable cratère économique) n'est pas un Etat "mal géré" ou quoi que ce soit. A chaque fois qu'on veut faire du social il faut un peu creuser son déficit budgétaire en embauchant des fonctionnaires par exemple ou en nationalisant des entreprises (ce que la gauche veut faire avec GDF). Sinon les gens ne consomment pas car ils ont peur de l'avenir, les entreprises ne font pas de benefice donc et n'investissent pas : pas de croissance économique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scagli
Maître Vénéré
Maître Vénéré


Nombre de messages : 2224
Age : 29
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Jeu 15 Juin - 0:22

Satori a écrit:
scalgi il me semble que ce que tu as cité est loin d'etre automatique, cela ressemble fortement à du Keynes en passant, sauf que ça marche vraiment qu'en économie fermée. Si tu augmentes le pouvoir d'achat des salariés et qu'ils consomment des produit d'importation... tu l'as sec dans l'os car c'est comme si tu investissais, pour aider les autres pays Very Happy.
Il est possible que j'ai mal, ou rien compris à l'histoire si oui, dites le moi Rolling Eyes .

Alors déjà c'est scagli merci Very Happy

Sinon sur le fond, et bien non ce n'est pas automatique mais oui la politique keynesienne de relance comme on dit souvent mais bon petit rappel, Keynes est un libéral, un ultra libéral, ce qu'il fait avec sa théorie c'est tout simplement de voir l'Etat comme une hyper grosse entreprise avec des moyens d'investissement collosaux permettant des retombées importantes pouvant combler des déficits budgétaires. Donc de droite ou de gauche il n'y a pas dans le fond contradiction avec l'utilisation de cette politique, je rajoutterais que les théories libérales et néo libérales ne sont pas bonnes pour un politique car elles réduisent son action or la politique c'est l'action et si le politique n'agit pas il ne se fera pas réélir ce qui est sa première préocupation étant donné que c'est un métier ( je pensais que c'était un sacerdoce, quel naIf je suis Rolling Eyes ). Vous remarquerez quand meme que les Etats-Unis soi disant le pays le plus libéral est quand meme un des plus protectionniste qui puisse exister et parfois sous la pression de syndicats hyper puissant ( tu vois la Cgt ? ben imagine puissance 100 000 lol ) donc bon ce qui tout simplement vous montre que le politique va se servir de systèmes avantageux en tout point pour lui et bien sur pour la nation qu'il représente à n'en pas en douter.

Après si on parle que d'économie, cette politique est effectivement un pari qui repose quand meme aussi sur un comportement rationnel du consommateur donc toujours un lien avec les théories néo libérales, or moi vois tu j'attribue une grande importance aux comportements à la marge ou irrationnel mais qui en fait ne sont pas forcément irrationnels en fait mais bon ca c'est autre chose.

Alors sinon oui sur le point particulier des personnes qui n'achètent que des produits d'importation, alors déjà oui certes il faut que les produits nationaux est un réel interet ( par exemple des voitures assez moches il faut pas se demander pourquoi ca se vend pas enfin bon ), donc ca montre également une règle qui me parait essentielle c'est celle de la vision globale et de l'action globale, si tu traite un point mais pas les autres ca sera forcément un échec, du vent ou parfois ce qu'on appelle un effet d'annonce car le point développé en question fait parler mais les autres qui vont supporter ce point sont pas médiatiques, que veux tu c'est comme ca. En ce qui concerne les marchés fermés, le monde est une multitude de marchés fermés englobés dans un seul marché qui est la globalisation de l'économie, nous avons quand meme constituté un marché unique européen où en théorie tout le monde se soutient enfin etc etc et meme nous avons des marchés non étatiques comme les systèmes financiers des bourses (d'ailleurs la bourse de NYC avec la bourse de Paris prochainement ) donc en fait le commerce que tu vises dans ta remarque n'est plus un facteur essentiel, les Etats-Unis ont un commerce lamentable mais ils sont devant par le jeu des systèmes monétaires et financiers lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin
Webmaster/Maître Vénéré
Webmaster/Maître Vénéré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2242
Age : 29
Localisation : Paris
Année et Groupe : L2G1?
Loisirs, Passions : musique, aéronavale, sport
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Jeu 15 Juin - 0:57

:Ce post n'est
Je sais (je vous anticipe lol), mais j'ai jamais rien compris à l'économie et j'aime pas ca...

_________________



Envoyez vos cours à plathippo@gmail.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brasoveanu
Juriste apprenti
Juriste apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Jeu 15 Juin - 16:44

Pour certains d'entre vous je n'ai pas vraimetn compris vos prises de positions ... Les analyses sont pertinentes, mais je ne suis pas d'accord avec toi Scagli lorsque tu fais encore ce classique et triste amalgame avec les soit disant "théories neoliberales", censée être le diable réincarné ...

C'est vrai qu'aux States ils sont super protectionnistes, mais en France on l'est au moins tout autant, et pire, pas concernant les mêmes domaines ! Si les Etats Unis bousillent l'economie mondiale en bloquant l'accès des produits non US et en subventionnant à outrance leurs propres produits (même si cela est totalement inutile), en revanche, ils restent ouverts quant à leur marché du travail... En France, on a la tendance inverse, mais là n'est pas la question...

Bien que leur administration soit en chiffres plus couteuse et plus volumineuse que la nôtre, il ne faut pas oublier que leur pays est au moins 4 fois plus grand, et peuplé, et qu'en plus c'est un Etat fédéral, ce qui implique forcément uen administration plus complexe, et des agences plus nombreuses...

Et puis faire du social, c'est bien, mais compter sur la fonction publique pour donner un job aux gens, c'est un peu bêta comme raisonnement je trouve... Déjà, il faut leur donner un truc à faire... Dans la situation actuelle en France comme dans beaucoup de pays européens, on a trop de postes inutiles ! Tenez, rien que dans notre fac par exemple... On a plein de jolis bureaux avec des gens dedans, mais ils ne travaillent ni ensemble, parfois ils travaillent les uns contre les autres, et au final, force est de constater que la pluspart de ces employés ne servent strictement à rien, à part siroter des cafés dans l'accueil ... De plus, cela nuit à la qualité du service public, puisque plus on a de bureaux avec des fonctionnaires dedans, plus les procedures se complexifient (normal, il faut bien leur donner du boulot, donc on va leur faire aviser ou transmettre des papiers), et plus le service public est lent, le risque d'erreurs élevé (un papier est vite perdu) etc...

D'autre part, c'est ruineux pour le budget, il ne faut pas oublier qu'un Etat peut parfaitement arriver à ne plus avoir d'argent, et ce même si a la base c'était un pays développé, avec une classe moyenne importante, et beaucoup de richesse ! Tout simplement car il y a un phénomène d'erosion qui s'opère du fait des politiques fiscales trop prenantes... Et peu à peu si on ne produit plus autant de richesse qu'on a de besoins, le nombre de pauvres augmente, ce qui augmente la dette de l'Etat, et donc à terme, on va faire une hausse d'impôts, qui va encore plus eroder les revenus des acteurs de la vie economique et sociale etc... Arrive un moment où l'Etat ne fait plus face, ou plutôt la collectivité ne fait plus face ! puisque le nombre de personne contribuant au budget consolidé est trop faible et les besoins trop grands par rapport à cela ...

Lorsque ce désequilibre apparaît, les systèmes de protection sociale sont touchés en premier (voir en Europe de l'est ce qui s'est passé), et la situation devient ingérable !

A partir de là, réduire les dépenses, ce n'est pas une théorie neoliberale diabolique, mais une question de bon sens ! Faire du social, c'est quand même censé aider les gens à vivre mieux, pas offrir quelque jobs dans des bureaux à des gens, au détriment de toute une nation qui contribue à les payer à rien faire ! C'est injuste pour la famille de base, qui est salariée et dont les parents ont galéré pour se trouver un taff... et qui triment en faisant des heures sup de peur de se faire virer ... alors qu'en face d'eux, ils se retrouvent avec des mecs qui bossent 6h par jour, et qui sont payés autant voire plus qu'eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scagli
Maître Vénéré
Maître Vénéré


Nombre de messages : 2224
Age : 29
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Jeu 15 Juin - 17:26

Je crois Braso que tu dévies mon propos, je parle pas de faire du social avec le keynesianisme, j'ai meme pas parlé de social lol!

Sinon j'ai pas dit que les théories libérales étaient le diable incarnées mais tout comme les théories communistes( destruction de l'Etat pas système soviétique qui se cachait derrière ce terme pour faire une dictature ), le libéralisme est une utopie qui n'arrivera jamais, quand je parle du libéralisme c'est respecter les 5 piliers car il y aura toujours une intervention du politique rien que pour justifier de son existence au minimum ( ce qui n'a rien avoir avec le social encore une fois comme tu vois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brasoveanu
Juriste apprenti
Juriste apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 124
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Jeu 15 Juin - 18:01

Oui, désolé, j'ai peut être mal saisi la nuance dans tes propos (pour le social, j'ai apparamment confondu avec Marvin lol), cecidit il n'en reste pas moins que j'aime pas trop cette appellation à tout bout de champ de neoliberal, dès qu'un truc ne convient pas à la gauche ca devrait etre neolibéral ? Pourquoi, Ca veut dire quoi d'abord néoliberal ... A part "mauvais"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scagli
Maître Vénéré
Maître Vénéré


Nombre de messages : 2224
Age : 29
Date d'inscription : 05/04/2006

MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   Jeu 15 Juin - 18:16

Moi je parle de néo libéralisme en parlant de gens comme Walras, Paretto etc etc ce sont des théories économiques purement et simplement, des théories que j'estime utopistes, innaplicables en raison des interets divergeants qu'il existe et oui c'est Mavin qui parlait de gauche mais je montrait que Keynes n'était pas de gauche et qu'en fait tout le monde peut l'utiliser mais c'est toujours dans l'optique d'une société de marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: résolvons la dette de l'Etat   

Revenir en haut Aller en bas
 
résolvons la dette de l'Etat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etat limite
» L'Etat de stress post-traumatique (ESPT)
» HÉNIN de CUVILLIERS - COLONEL - ETAT-MAJOR -
» Jhana (Etat méditatif de profonde sensibilité)
» Documentaire 07: OVNIs - secrets d'etat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum pour les étudiants de Saint Hipp :: Espace Etudiant :: Espace Débat-
Sauter vers: